TERRA-Compost

  • 2022-06-21 14:34:07
  • /
  • Reseau-preci.org
  • /
  • 256

Mise en place de collectes et de plateforme de compostage intégrée au paysage

  • Structure porteuse : CBE Sud Luberon - Nova Terra
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • 115 rue Louis Lumière 84120 Pertuis
  • Date de début : septembre 2022

La première commune avec laquelle nous avons commencé à travailler est Venelles, située dans les Bouches-du-Rhône à côté d’Aix-en-Provence.

Nous avons construit le déploiement du projet de manière évolutive afin d’engager durablement les différentes parties prenantes sur la question des déchets. 

C’est pourquoi, nous avons décidé de commencer « petit » avec seulement les biodéchets des écoles et d’élargir au fur et à mesure les acteurs collectés.

Ce projet sera également soutenu par des actions de sensibilisation et de formation des différents publics ciblés.

Nous prenons charge également le traitement des déchets avec l’aménagement d’une compostière intégrée au paysage.

Le site identifié se trouve chez un maraicher. Nous devions donc répondre à plusieurs enjeux : ne pas dénaturer le paysage, ne pas imperméabiliser de manière définitive un sol potentiellement cultivable, tout en répondant aux critères de l’agrément sanitaire.

C’est également un projet ambitieux par son approche qualitative du compost avec un sur-tri des déchets collectés. En effet, il n’est pas question de laisser du plastique dans le compost que le maraicher utilisera ensuite dans sa production en agriculture biologique.

En ayant cette approche pédagogique et qualitative, nous espérons porter un projet qui permettra de convaincre et d’avoir un impact positif global sur les questions environnementales au sein de la commune.

Enfin, la question des déchets étant fondamentale des enjeux climatiques, nous pensons qu’il est important que tout le monde s’en saisisse. Ainsi nous souhaitons concrétiser cette approche en impliquant autant la collectivité de Venelles que les agriculteurs, les restaurateurs et les ménages dans la création d’une Société Coopérative d’Intérêt Communautaire (SCIC). Ce modèle d’entreprise décentre des objectifs économiques (sans les oublier !) pour fonder le projet d’entreprise sur des intérêts communautaires.

Vecteur d'emplois, la réussite du projet de Venelles sera un levier important pour son essaimage sur les autres communes avoisinantes.

 

Résultats qualitatifs et chiffres clés

  • Réduire les quantités de déchets et l'émission de gaz à effets de serre par la mise en décharge des biodéchets
  • Créer des emplois non délocalisables
  • Améliorer la qualité des terres agricoles grâce au compost 

Selon l’étude technico-économique de l’ADEME[1],pour les collectivités qui mettent en place la collecte séparée des biodéchets « les ratios de DMA sont inférieurs de 8 % à la moyenne nationale ».

Notre but est donc d’atteindre cet objectif en 3 ans dans les communes où nous déploierons notre activité.

[1] Etude technico-économique de la collecte séparée des biodéchets, Rapport ADEME, Nov. 2017

 

Historique et perspectives de l’initiative

Nous sommes en train de réfléchir à un modèle économique sous la forme d'une Société Coopérative d'Intérêt Communautaire (SCIC).

Ce statut permettrait de mobiliser et d’engager activement les différentes parties prenantes, notamment les restaurateurs (producteurs de biodéchets) et les agriculteurs (utilisateurs du compost). Le porteur de projet n’étant qu’un lien à faire pour retrouver cette logique : le parcours d’une épluchure ne doit plus être : déchet -> poubelle -> enfouissement = pollution ; mais retrouver ce cycle logique : épluchure = retour à la terre !

Enfin ce lien établit en agriculteurs et restaurateurs/commerçants, la production des uns pourra également vendues par les autres.

Moyens techniques et méthodologies

L'installation de la plateforme de compostage chez le maraicher se fera petit à petit en fonction des volumes qui augmenteront notamment, dans un compostage dit  "de proximité".

Jusqu'à la mise en place d'une aération pilotée des andains, de sondes pour la traçabilité de la montée en température de  la phase d'hygiénisation et le système de phytoépuration pour traiter les eaux de lavages.

Moyens humains

Moyens humains internes à la structure :

  • 1 ETP chef de projet + commercialisation + action de sensibilisation
  • 2 ETP chargés de la collecte et de la gestion du compost
  • En réussissant à mettre en place un chantier d’insertion nous pourrions également recruter 2 personnes supplémentaires, donc augmenter le nombre de collecte et les actions de sensibilisation
 Déchets
 Plan déchets
 Réseaux d’acteurs
 biodéchets
 compost
 compostage
 déchets

Modérateur

  • Mariana Craciun

    Chargée de mission. Service Economie Circulaire et de Proximité

  • Auteur de la page

  • Florence Azario

    Chargée de projet


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives